Les traitements comportementaux pourront être proposés aux hommes et aux femmes présentant les symptômes d’une hyperactivité vésicale.

Pour vous aider à reprendre le contrôle sur votre vessie et à faire disparaitre la notion d’urgence, votre médecin pourra vous proposer une rééducation comportementale.
Elle est basée sur la prise de conscience du nombre de fois où vous allez aux toilettes par jour, afin d’agir sur cette fréquence. Pour cela, il vous proposera de tenir un calendrier mictionnel.

Cliquez ici pour en savoir plus sur le calendrier mictionnel

Le medécin pourra mettre en place avec votre aide de nouvelles règles hygiéno-diététiques (conseils concernant l’hygiène de vie et l’alimentation) notamment en vous conseillant d’adapter vos apports liquidiens (nature et quantité de liquides que vous buvez ou présents dans les aliments) à votre situation et d’éviter ou de limiter la consommation de certains aliments.

Cliquez ici pour lire des conseils concernant les mesures diététiques

Il pourra vous donner aussi des conseils pratiques pour (ré)apprendre à votre vessie à fonctionner correctement. Ces conseils sont basés sur des techniques de relaxation ou des activités pour occuper le cerveau (comme du calcul mental ou des exercices de réflexion) : l’envie se fait moins pressante lorsque vous pensez à autre chose qu’à l’envie d’aller aux toilettes.

Cliquez ici pour en savoir plus sur les exercices à faire chez soi

ANAES. Recommandations pour la pratique clinique – Prise en charge de l’incontinence urinaire de la femme en médecine générale. 2003.
ANAES. Recommandations pour la pratique clinique – Bilans et techniques de réeducation périnéo-sphincterienne pour le traitement de l’incontinence urianire chez la femme à l’exclusion des affections neurologiques. 2000.
European Association of Urology. Guidelines of the Treatment of non neurogenic male luts. 2011

Publié le 12/06/2012 - Mis à jour le 12/06/2012